Bonjour,

 

je suis Aline, installée à Pau depuis 5 ans, En tant que masseuse, praticienne de bien-être libérale.

 

Tout d'abord masseuse ayurvédique, le toucher a très vite poussé ma réflexion plus loin, et je ne m'attendais pas à ce que cela transforme si profondément mon existence. Progressivement, mon massage a évolué ainsi que mon regard, pour aboutir à l'étude et à la pratique du tantra.

Formée à l'écoute Active au sein de l'association Aides, puis au massage ayurvédique et au massage indien du crâne (Centre A à Zen massages ) , à la lithothérapie, et enfin à la sonothérapie, autant d'outils précieux quand il s'agit d'accueillir et d'accompagner des personnes en recherche de mieux-être comme d'évolution, je suis initiée au tantra de manière tout d'abord intuitive, à travers l'évolution de mon propre massage, puis par des lectures (Osho, Daniel Odier, David Dubois) et des échanges nombreux et passionnants avec des personnes déjà sur ce chemin telles que Jyotananda Sathyam (Québec), Patrick Houpert de Tantracœur, Eric Darpan, ou Didier de Buisseret , véritables sources d'inspiration .

 

Je propose à présent des soins holistiques, basés tout d'abord sur l'immense sagesse qu'est à mes yeux le Tantra, mais aussi sur toutes les compétences acquises au-cours de ces dernières années.

 

Mes soins ne se substituent pas à des prises en charges médicales ou psychologiques qui peuvent être par ailleurs nécessaires, ils viennent en complément, car votre bien-être sur le plan psycho-corporel est essentiel.

Une seule chose m'importe, vous accompagner dans votre cheminement vers un mieux-être, avec justesse et dans le respect de chacun.

Être tantrika

« TANTRA ou tantrisme… c’est d'abord et avant tout : une aventure SPIRITUELLE exploratoire et un LABEUR INTÉRIEUR en profondeur.
Aucun stage, diplôme ou formation dans une école ne permet de devenir tantrique. Ce ne sont que des outils -- si bien choisis et de qualité, bien sûr --, des instruments tout comme le corps qui pourront vous guider en chemin, il est vrai. Mais, on ne "fait pas" du tantra. On peut bien appliquer des recettes, faire tel geste avec ses mains ou accomplir telle posture avec son corps ... si on y met pas son âme et son cœur conscient, cela n'ouvrira rien à l'intérieur de vous. Le tantra... on le vit, on l’EST ou pas!
Alors, il n'en tient qu'à chacun et chacune de nous d’ÊTRE tantrique au quotidien, d'en devenir des artistes, amateures ou virtuoses...
C'est une question d'engaj'aimant personnel dans cette voie, de priorités dans la vie et d'authenticité. La musique de votre cœur et de votre corps ne se simule pas, elle sonne juste ou non. NAMASTE! »
~ Jyotananda Sathyam, guide spirituelle tantrique





Code de la Santé Publique (CSP) Article L4321-8

Les masseurs-kinésithérapeutes diplômés d'état (MKDE) ont perdu le monopole du titre de " masseur " par transposition d'une directive européennes en droit français - 30 mai 2008. Certaines jurisprudences de la cour de cassation s'étaient appuyées la notion de monopole des MKDE en matière de massage. Il est clair qu'à l'occasion de cette transposition qui harmonise le droit français avec celui des autres membres de l'Union européenne, le législateur ne reconnaît plus un monopole des MKDE pour le titre de masseur ni par conséquent pour l'emploi du mot " massage ".